dimanche 23 octobre 2016

Que voir à la FIAC 2016?



La Madonna col bambino -Petit Palais-



Comme chaque année, la Foire Internationale d'Art Contemporain (FIAC) est un rendez-vous incontournable de la rentrée culturelle. L'édition 2016, qui se déroule depuis ce jeudi et dure jusqu'au dimanche 23 Octobre réunit les oeuvres de 186 galeries, dont plus des deux tiers viennent de l'étranger. 
Depuis la première édition de la FIAC en 1974 qui avait alors lieu dans l'ancienne gare de la Bastille, l'évènement a acquis une renommée internationale et attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs.



Quoi de neuf pour cette 43e édition? Petit compte rendu de mes journées à la FIAC. 



Les collages de Felix Gesnouins sur Instagram
 Point central et incontournable de la FIAC, le Grand-Palais, où vous pourrez découvrir l'essentiel des oeuvres présentées lors de la foire. La visite en vaut la peine, malgré son prix exorbitant (35e par personne, 20e pour les tarifs réduits), 


 On se promène lentement au sein du Grand Palais, au milieu des oeuvres de grands maîtres comme des clichés de Man Ray, des toiles cubistes de Picasso... 
 Petit plus, on s'amuse des collages de Felix Gesnouin sur le compte instagram du @VoguesHommes , qui détourne avec humour les oeuvres les plus célèbres. 



 Ensuite? 
Grande nouveauté de cette édition: l'extension de l'exposition au Petit Palais. On aime: les vitraux Pop et toutes les grandes installations sculpturales en général, et l'on prend un petit quart d'heure pour déguster une boisson dans le jardin du premier, qui est un véritable havre de paix. Pour ceux qui s'y intéressent, c'est également le moment de découvrir l'exposition temporaire consacrée à Oscar Wilde. 


La sculpture de David Altmedj
Mon oeuvre favorite? La  gigantesque sculpture signé David Altmedj (qui faisait l'objet d'une grande rétrospective au musée d'art moderne de Paris début 2015) représentant un homme dont on perçoit "l'intérieur" au travers d'orifices multiples. L'originalité de l'oeuvre, qui semble être un clin d'oeil à la science comme aux surréalistes interroge les visiteurs curieux. Parallèle obligatoire avec une sculpture de Damien Hirst exposée un peu plus loin, qui s'amuse également à découper le corps de son modèle pour laisser apparaître l'intérieur de son être de marbre blanc. 





Les jardins du Petit Palais
























 On s'éloigne ensuite un peu du quartier, pour se rendre à la galerie Almine Rech  dans le Marais, qui  propose une rétrospective haute en couleur du maître du pop art Tom Wesselman jusqu'à la mi-janvier. 
 Tom Wesselman est un artiste du pop-art Américain dont l'oeuvre se décompose en deux grands objets: le nu féminin, qu'il représente ultra-sensuel et érotique (et même quasi-fétichiste), et des natures mortes, souvent réalisées à partir de collages et qui représentent d'un oeil critique la société Américaine. Quelques oeuvres célèbres sont exposées, notamment "Smoker #3 Mouth #17". Ma favorite? "Bedroom Blonde With TV". 



Bedroom Blonde with TV -Tom Wesselman


Si comme moi, vous connaissiez en réalité assez mal l'artiste, je vous conseille de lire ces quelques articles très instructifs, ici, ici et ici avant de vous rendre à l'exposition!


Finalement, si vous en avez encore le temps, une petite ballade pour découvrir les oeuvres en plein air s'impose: on part des jardins du louvre et l'on se rend place Vendôme où des gigantesques sculptures en aluminium peint font une ronde mystique. Ces oeuvres de l'artiste Suisse Ugo Rondinone représentent les oliviers de Naples d'où est originaire sa famille. 





(Crédit photo: Libération) 







Bien entendu, je n'ai pas eu le temps de profiter de toutes les installations et expositions de la foire: parmi elles, je regrette tout particulièrement de ne pas avoir pu me rendre à l'espace Jean Perrin ainsi qu'au musée national Eugène Delacroix. 


Et vous, avez-vous eu le temps de vous rendre à la FIAC cette année? Qu'est-ce que vous avez préféré ou regretté? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire