mercredi 12 février 2014

Y.S.L.



Le 1er juin 2008, Yves Saint Laurent s'éteignait d'un cancer du cerveau. Durant toute sa carrière, le célèbre couturier n'aura jamais cessé de contourner les diktats, de faire scandale, et d'imposer son style élégant et émancipé aux femmes du monde.
6 ans plus tard, Yves Saint Laurent reste dans les mémoires et fait encore parler de lui. Mais peu de gens savent qui était vraiment "le plus grand artiste français du siècle" (dixit Andy Warhol); rétrospective sur la vie et les créations d'Yves Saint Laurent. 


Yves Saint Laurent naît le 1er Août 1936 à Oran, en Algérie. Fils de parents pieds noir très aisés, il y grandit avec ses 2 soeurs. Très tôt, il se découvre une passion pour le dessin et la mode, inspiré par sa très chic et coquette mère.
A l'âge de 17 ans, il remporte aux côtés de celui qui devriendra son ami, Karl Lagerfeld, le prestigieux concours de la laine.

Un an plus tard, il rejoint Paris pour un court séjour à la Chambre Syndicale de la Haute-Couture, où il perfectionnera son style et sa technique.
En 1955, sur les conseils de Michel de Brunhoff, directeur de Vogue France, Christian Dior engage Yves Saint Laurent comme assistant. 2 ans plus tard, Mr Dior mort brutalement: à 21 ans, le jeune couturier lui succédera à la tête d'une des plus importantes maisons de haute-couture au monde.
Sa première collection intitulée Trapèze rencontre un grand succès. Le nom d'Yves Saint Laurent se répand dans le monde...

















C'est quelques mois plus tard qu'il rencontrera Pierre Bergé, homme d'art et de lettres, esthète, cinéphile. La relation tumultueuse et passionnée entre les deux hommes est le sujet principal du tout récent “Yves Saint Laurent” de Jalil Lespert.

Durant les quelques années qu'il passa à la tête de la maison Dior, Yves Saint Laurent se fît connaître comme un styliste de talent. Pourtant, le couturier de génie était loin d'y être heureux. Magnaco-dépressif, il ne trouve le bonheur qu'en dessinant et dans les bras de son amant.
Appelé à faire son service militaire et hospitalisé au Val de Grâce pour dépression, il est licencié par la maison Dior en 1960.
Plutôt que de se laisser abattre, Yves Saint Laurent avec le soutien de Pierre Bergé fait le projet de monter sa propre maison de couture: le 29 janvier 1962, grâce au soutien du milliardaire Américain J Robinson, la collection permanente Yves Saint Laurent est présentée au public.
Dès ses débuts, le créateur impose son style avant-gardiste et scandaleusement masculin.

"J'ai essayé de montrer que la mode est un art. J'ai suivi en cela les conseils de mon maître Christian Dior, et la leçon impérissable de mademoiselle Chanel. J'ai créé pour mon époque et j'ai essayé de prévoir ce que sera demain" 

Durant toute sa carrière, Yves Saint Laurent réinventera la vestiaire de la femme moderne. Il terminera le travail de Coco Chanel, en libérant la femme de tous codes. Cabans, trenchs, smoking, tailleur.... Autant d'attribus autrefois masculins, qui grâce au couturier intégrèrent le vestiaire féminin, attibuant aux femmes l'assurance, l'audace et le pouvoir, tout en préservant l'élégance et la sensualité.

J'ai conscience d'avoir fait progresser la mode de mon temps et d'avoir permis aux femmes d'accéder à un univers jusque-là interdit. "

En 1965, alors que les ventes de la marque commencent à chuter, le couturier a une idée de génie. Pour la première fois, art et mode se rejoignent complètement avec les robes Mondrian. Inspiré d'un célèbre tableau du peintre Mondrian, la robe est aujourd'hui un véritable symbole de la maison Yves Saint Laurent et des sixties. Plus tard, le couturier utilisera de nombreuses autres peintures pour créer ses robes: Van Gogh, Matisse, Braque...autant de peintres qu'Yves Saint Laurent admirait et qu'il a honoré à travers ses créations.

La "Mondrian Dress" et le tableau original de Mondrian. 

 L'année suivante, il entreprend la première organisation de boutiques franchisées pour la diffusion de son prêt-à-porter de luxe, Yves Saint Laurent Rive Gauche.
Si la peinture inspira énormément le styliste, il trouve en ses muses une source d'idées intarissable. Victoire, aux jambes interminables, Betty Cartroux qu'il considérait comme une soeur, Loulou de la Falaise ou encore l'actrice Laetitia Casta étaient toutes très proche du créateur, qui les vénérait quasiment pour leur corps fascinant. Parmi ces muses, de nombreuses mannequins noires, dont Naomie Campbell et Fidelia, choisies pour leur charme exotique défilèrent pour la maison.

"Je pris soudain conscience du corps féminin. Je commençais à dialoguer avec la femme, à prendre conscience de ce qu'est une femme moderne"


En 1990, il dessine d'ailleurs une collection intitulée “Hommages” célébrant les personnes qu'il a pu admirer et qui sont mortes: Marilyn Monroe, Catherine Deneuve, Marcel Proust...

La première boutique YSL rive gauche. 

 "Rien n'est plus beau qu'un corps nu. Le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme, ce sont les bras de l'homme qu'elle aime. Mais pour celles qui n'ont pas eu la chance de trouver ce bonheur, je suis là"



Durant toutes ces années de création, Yves Saint Laurent mène une vie trouble. Partagé entre fêtes déjantées, cocaïne et une sexualité dépravée, le créateur est profondément fragile, instable. Des conditions de vie qui précipitèrent probablement sa mort à l'âge de 71 ans.


Mr Saint Laurent se retire finalement du monde de la mode le 7 janvier 2002, las et surpris par ce monde en train de changer qu'est le milieu de la mode. Il donne son dernier défilé au centre Pompidou, et mets en place une ultime exposition regroupant plus de 300 de ses créations haute-couture.

Il meurt le 1er juin 2008, suite à un cancer du cerveau. Yves Saint Laurent aura rejoint Coco Chanel et Christian Dior dans le panthéon des légendes de la mode. Il aura bouleversé le monde de la haute-couture et restera pour toujours un symbole de l'élégance française. Son enterrement très médiatisé témoigne de l'attachement que le monde avait pour le célèbre Yves Saint Laurent.     

A noter:
La sortie d'un second biopic sur Yves Saint laurent de Bertrand Bonello le 1er Octobre 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire